Pas plus tard qu’hier, au bord de la Deûle, j’ai encore surpris un passant dire à la personne qui l’accompagnait : “regarde la poule d’eau !” tout en désignant une foulque macroule.

La plupart des gens savent parfaitement différencier un cygne d’un canard et d’une poule d’eau. Certains savent même reconnaître un héron ou un cormoran.

Cependant, mes observations régulières au bord de cours ou de plans d’eau m’amènent à conclure que pour une majorité d’individus, si c’est petit et noir, alors c’est une poule d’eau.

Pourtant, il est plus probable d’apercevoir une foulque macroule qu’une poule d’eau, car la seconde est plus petite et surtout plus discrète que la première. Et accessoirement, malgré son nom, la poule d’eau passe bien plus de temps sur terre que sur l’eau.

Foulque Macroule1 Foulque Macroule et Poule d’eau2 Poule d’eau3
Foulque Macroule Comparaison Foulque Macroule Poule d’eau Poule d’eau

Résultat, chaque jour en France, des milliers de foulques sont méspecées dans l’indifférence la plus complète. Un véritable scandale !

Alors la prochaine fois que vous apercevrez un oiseau aquatique noir, faites attention à sa taille et à la couleur de son bec avant de dire que c’est une poule d’eau. Et si c’est quelqu’un d’autre qui fait l’erreur, balancez ce citadin de ses morts à l’eau !

C’est une pie enculé ; putain de citadin de ses morts

Il y a le même problème avec les corbeaux et les corneilles ; mais j’admets qu’il est plus difficile de les différencier puisque ce sont de gros oiseaux noirs et qu’il existe plusieurs espèces derrière.