Le palmarès a donc distingué la Palme d’or du Festival de Cannes 2012. Amour a reçu les Césars du film, du réalisateur et du scénario original, pour Michael Haneke, de l’acteur pour Jean-Louis Trintignant, de l’actrice pour Emmanuelle Riva
[…]
De rouille et d’os, de Jacques Audiard (adaptation, musique, espoir masculin pour Matthias Schoenaerts, montage), Les Adieux à la reine, de Benoît Jacquot (costumes, photo, décors) et Le Prénom d’Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte (seconds rôles pour Guillaume de Tonquedec et Valérie Benguigui) se sont partagé le reste des récompenses.

Argo, de et avec Ben Affleck a reçu le César du film étranger, Invisibles, de Sébastien Lifshitz, celui du documentaire et Ernest et Célestine, de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier, celui du film d’animation.
[Césars 2013 : une soirée un peu terne dominée par “Amour” sur LeMonde.fr]

Comme je m’y attendais, c’est Argo qui récupère le César de meilleur film étranger; mais heureusement, il y a un minimum de justice et Matthias SCHOENAERTS repart avec le César de meilleur espoir.

Deux films qui raflent quasiment la moitié des récompenses, c’est beau l’ouverture.

On notera aussi la volonté de renouvellement de l’Industrie culturelle française avec le César de meilleur espoir féminin pour Izia HIGELIN, à la base chanteuse, qui a déjà obtenu des Victoires de la Musique et surtout fille de Jacques HIGELIN