Michael Douglas, le comédien de Hollywood, a étonné le monde entier, dimanche dans un entretien dans The Guardian, en révélant que son cancer de la gorge n’était pas dû à l’alcool ou aux cigarettes mais au… cunnilingus.
[…]
Depuis quelques années les médecins ORL et autres oncologues spécialisés ont vu apparaître de plus en plus de cas de cancers ORL (la bouche, les amygdales, le pharynx et le larynx) dus au papillomavirus humain (HPV), ce qui s’explique par l’augmentation des pratiques de sexe oral.
[…]
Pour l’instant, il n’existe pas d’études concluantes sur la population française. Or, […] les études américaines établiraient que plus de 50% de ces cancers seraient dus au papillomavirus.
[…]
“Le virus ne se transmet pas seulement par la pénétration vaginale ou anale mais aussi par les caresses des mains sur le sexe et les rapports buccaux-génitaux”, explique Hélène Borne, gynécologue à Paris.
[…]
A en croire le docteur Gorphe, les symptômes d’un cancer de l’oropharynx sont les suivants :

  • maux de gorge ;
  • une difficulté à avaler ;
  • des crachats sanglante ;
  • une modification de la voix ;
  • et la perte de poids.

La zone la plus fréquente pour ce type de cancer est le fond de la gorge, difficilement visible par le patient lui-même.
[Le cunnilingus, la fellation et le cancer de Michael Douglas sur Rue89.com]

Sortir couvert ne serait donc plus suffisant.