Juno

Monsieur Je-suis-à-la-bourre-alors-je-profite-de-mes-vacances-pour-rattraper-mon-retard vient de regarder, entre autre, cette après-midi : Juno.

Après avoir entendu et lu tant de critiques élogieuses, j’avais un peu peur de me retrouver face à un autre Wall.E – comprendre la plus grosse daube du moment – mais en fait non, ce film est génial.

A part une partie avant la fin où y’a carrément trop de sentiments, et puis la présence de Michael Cera que je ne peux plus supporter après avoir vu SuperGrave – ceux qui l’ont vu comprendront – y’a pas grand chose à reprocher à ce film : c’est marrant, c’est touchant (bouuuhhhh!) et puis voilà, il déchire sa maman!

Et puis Ellen Page elle est carrément magnifique, enfin, juste dans le film, car en réalité, en robe de gala toussa, elle ressemble juste à n’importe qu’elle actrice US de son âge hein.

Pour ceux qui verront dans Juno une propagande pro-américaine – descendre les enfants du rêve américain j’apelle pas ça de la propagande pro-US… – ou encore anti-avortement – désolé si après l’avoir vu je suis encore plus persuadé qu’avant que c’est une chouette invention – je leur dis allez vous faire foutre, vous êtes qu’une pauvre bande de frustrés de la life, la preuve, vous préférez Pirates des Caraïbes ou encore Crocodile Dundee (vu dans les commentaires sur AlloCiné) à ce bijoux, mais trop lol quoi!

Ah, et on m’avait dit de le regarder en VOST, ce que j’ai fait, du coup, je peux pas vous dire si la VF elle pue…

Posté le 24 août 2008 par Jacques Danielle