Ce Lundi 18 Novembre est un grand jour, puisque c’est le jour de sortie de l’album Orelsan & Gringe Sont les Casseurs Flowters du groupe Casseurs Flowters aka Gringe et Orelsan.

Même si je l’attendais avec impatience, surtout après la sortie il y a quelques mois du single Bloqué, je tachais de calmer mes ardeurs (contrairement à un autre CD sorti en début d’année) pour ne pas retomber dans la petite dépression que m’avait valu la sortie de Le chant des sirènes, second album d’Orelsan, et grosse déception pour ma part.

Cette fois, ma patience aura été plus que récompensée. Je n’ai écouté l’album que trois fois depuis ce matin, à chaque fois au travail, mais déjà j’ai pu me rendre compte de son niveau et de ses énormes qualités.

Morceaux choisis :

Ma première expérience dans un camtar, j’entends cette p’tite voix qui m’dit :
“Alors, une MST, c’est quoi Jammy ?”
[01h16 Les putes et moi - Casseurs Flowters]

 

Han ! Mélange de Ricard et d’Powerade
Han ! Un clochard agressif
Han ! Un physique d’agriculteur
[…]
Han ! J’ai jamais fait partie d’une classe homogène
Han ! Le fait qu’ton frère soit homo me gêne
[…]
Han ! Perrier-fraise pour les balaises
Han ! Perrier-grenadine pour les gamines
[01h14 Couplet de Claude (Interlude) - Casseurs Flowters]

Une sorte de Jimmy Punchline mais sur un album entier.

Pure joie. Pur bonheur.