Une mère qui a prénommé son fils Jihad est renvoyée devant le tribunal correctionnel d’Avignon, le 19 décembre. Elle est poursuivie pour “apologie de crime” à la suite d’une enquête diligentée par le procureur de la République d’Avignon saisi lui-même par le maire de la ville.

Les faits se sont déroulés le 25 septembre [dans une] école maternelle de Sorgues, près d’Avignon (Vaucluse).
Ce jour-là, le petit Jihad, né le 11 septembre 2009, s’est présenté […] avec un tee-shirt pour le moins expressif… Sur le devant du vêtement, l’inscription “Je suis une bombe”. Au dos, “Jihad né le 11 septembre”. […] Le soir, lorsque la maman est venue chercher son fils, la maîtresse lui a demandé des explications. “La mère de famille a bredouillé qu’il s’agissait d’une provocation, poursuit le même témoin. La directrice a signifié aux parents que si un autre problème de cette nature devait se produire, l’enfant ne pourrait pas accéder à l’école.”
[…]
Alerté de l’incident et “[…] le maire a décidé de saisir le procureur de la République pour qu’une enquête soit activée”, souligne Me Claude Avril, avocat de la commune
[L’odieuse provocation de la maman du petit Jihad sur LeParisien.fr]