Culture de la gratuitude

[…] pour l’instant la SNCF considère encore que le fait de faire voyager gratuitement des clients est une faute professionnelle. «A chaque tentative […] les sanctions envers les employés ont été assez lourdes, des blames, des grèves refusées. Le règlement de la SNCF l’interdit tout simplement ».

La grève de la pince, qui consiste en fait à ne pas contrôler les billets aurait d’ailleurs déjà provoqué des sanctions dans les rangs. En 1989, la direction de la SNCF avait prévenu les contrôleurs que le mouvement constituait «une véritable remise en cause des obligations même du contrat de travail» des contrôleurs. De quoi refroidir les ambitions.

[…]

La SNCF n’est, de plus, pas pressée de mettre cette grève de la gratuité en marche. […] quand elle transporte des voyageurs, la SNCF est garante de leur sécurité et les assure durant leur voyage. Or la seule preuve dont disposent ces voyageurs assurés est leur titre de transport.
[Rouler gratuit les jours de grève ? Pas si simple sur Liberation.fr]

Article de 2007 mais qui permet de répondre aux pauvres otages des syndicalistes feignants de la SNCF.

Posté le 5 avril 2018 par Jacques Danielle