C’est peut-être un détail pour vous…

Aujourd’hui je me suis rendu à la pharmacie pour y déposer un petit sac contenant des médicaments périmés.

Jusque là, rien d’incroyable… Et même ensuite c’est sans intérêt. Mais passons.

Dans ce sac, se trouvait entre autres du Paracetamol et du Smecta.

C’est important car c’est la première fois de ma vie d’adulte que je me retrouve à devoir me débarrasser de ces deux médicaments car périmés.

A une époque, une boîte de Paracetamol 1000mg (8 comprimés), me tenait moins d’une semaine. J’avais toujours mal ici (souvent au crâne) ou .

Pour le Smecta, c’est plus compliqué à estimer, mais je finissais systématiquement la boîte bien avant la date d’expiration.

Si au quotidien je me sens aujourd’hui bien mieux qu’à une certaine période passée, cette observation concernant ma consommation de médicaments rend les choses bien plus concrètes puisque je peux toucher les pilules et sachets périmés.

Une validation bien réelle de changements d’hygiène de vie.

Dorénavant, le Paracetamol me sert uniquement à traiter des douleurs provenant d’un évènement bien concret (une chute provoquée par une automobiliste, un coup de bistouri…) tandis que le Smecta ne m’est plus du tout nécessaire depuis que j’ai cessé de consommer certains aliments.

pour moi ça veut dire beaucoup !