Un air de mondialisation

A l’école – enfin au lycée – quand on nous enseigne la mondialisation, on nous parle surtout d’ouverture des marchés, de la libre circulation des hommes et des biens, toussa quoi…

Du coup, ceux qui se disent altermondialistes, ils sont contre ça, ils préfèrent que chacun cultive son champ dans son coin, que chacun bouffe ce qui pousse chez lui, c’est tout.

Cette après-midi, en regardant la cérémonie de clôture des Jeux-Olympiques de Pékin 2008 – oui, en entier, j’suis un mec comme ça moi! – je me suis rendu compte d’un truc : la mondialisation, elle existe depuis longtemps, et d’une manière qu’on ne voit pas forcément.

Eh oui, car, déjà, regrouper la quasi totalité des pays du monde en un même endroit en même temps, pour faire des choses identiques ensemble, si c’est pas de la mondialisation ça – il est contre les J.O. José Bové? – mais surtout, j’aimerais que l’on m’explique comment ça se fait que tous les pays du monde ont un drapeau rectangulaire – sauf un seul, d’après les mecs de France 3 – avec dessus, des formes géométriques, et, la plupart du temps, aucun texte écrit dessus? Comment ça se fait que tous les pays ont une chanson qu’ils nomment leur « hymne« ? Et puis, pourquoi, sur Terre, on utilise quasiment tous le même calendrier? Parce que, à part si, un jour, un mec à dit à tout le monde comment il fallait faire, je vois pas trop…

Bref, plutôt que de dépouiller des champs de maïs, j’en connais certains qui feraient mieux de se mettre au sport et de s’entraîner sérieusement, histoire qu’on ai un peu moins l’air de cons à Londres en 2012, surtout qu’ils nous ont volé ces Jeux, raison de plus pour les défoncer ces anglais!

Posté le 24 août 2008 par Jacques Danielle