Tous en Uruguay

Le Frente Amplio [coalition au pouvoir] vient de présenter un projet de loi qui doit légaliser la vente de cannabis et permettre aux particuliers de cultiver pour leur usage personnel jusqu’à six plants de cannabis.
[…]
Les particuliers devront payer une cotisation à l’Etat afin d’obtenir la licence les autorisant à produire cette plante. Mais seul l’Etat, par le biais de l’INCA, sera habilité à vendre la marijuana. Les particuliers pourront se procurer jusqu’à 40 g de marijuana par personne et par mois dans les dispensaires locaux de vente de cannabis, conçus sur le modèle californien.

L’objectif est d’offrir au consommateur un échange personnalisé et de pouvoir l’informer des dangers de la drogue.
[…]
Le gouvernement prévoit des sanctions assorties de peines de prison pour ceux qui ne respectent pas les quantités prévues par la loi, ainsi que des inspections à domicile. […] Les consommateurs, les associations de cultivateurs et les cultivateurs à domicile devront s’enregistrer auprès des services de l’Etat, mais leur identité restera confidentielle et leurs données personnelles seront classées “données sensibles”. Ainsi, leur identité ne pourra être divulguée que dans le cadre d’un mandat judiciaire.
[…]
Par ailleurs, le projet prévoit la création d’un groupe de travail chargé d’évaluer les effets de cette politique de dépénalisation. Cette commission aura notamment pour mission […] de s’assurer qu’elle a atteint l’objectif fixé par le gouvernement […] pour lutter contre la délinquance et améliorer la vie en commun.
[…]
La Commission nationale de lutte contre la drogue et l’INCA disposeront de toutes les informations sur les plantations : les données concernant la production, les ventes, les bénéfices ou les pertes, et ce afin d’assurer la plus grande transparence au projet.
[L’Etat va vendre le cannabis sur CourrierInternational.com]

Posté le 13 décembre 2012 par Jacques Danielle