Sportifs pour bobo

Foin de l’EPO, du “pot belge” et autres substances magiques qui transforment les forçats de la route en mobylettes humaines, voire en Porsche décapotables : cette année est celle de la nouvelle virginité, du coureur bio garanti sans additifs. […] Le plus triste, dans cette histoire, est qu’on ne connait même pas l’identité de ces laboratoires pharmaceutiques ultra-innovants qui, après avoir créé des substances capables de remettre ma grand-mère au jogging, nous sortent maintenant les produits masquants pour les amateurs du pas vu-pas pris. Pensez à la tristesse de ce scientifique méconnu, qui voit ses produits porter le maillot jaune sans avoir droit à son quart d’heure de gloire. La moindre des courtoisies consisterait à le faire monter sur le podium à côté de sa souris de laboratoire.
[Tour de force par Dominique Aboudaram sur Causeur.fr]

De plus, comme ça a été souligné dans un des commentaires faits sur l’article, cette année, dans ce Tour « propre » (enfin pour l’instant…), les performances ont été identiques, et parfois supérieures aux années précédentes. Ce qui laisse clairement planer le doute sur l’état de ce Tour.

Dans ce cas, on pourrait envisager d’autoriser le dopage, mais là… La réaction du public serait désastreuse. Ce qui, et ce n’est qu’une idée, inciterait les responsables à autoriser le dopage, mais « non officiellement », et expliquerait donc l’absence de « tricheurs » cette année.

EDIT (31/07/09 – 22h10):
Et de un.

Posté le 31 juillet 2009 par Jacques Danielle