Signe extérieur de pauvreté intérieure

Souvent, lorsque je n’arrive pas à dormir, j’ai pour habitude de m’installer dans le canapé, d’allumer la TV, et de regarder… n’importe quoi, dans l’espoir que cela accélère la fermeture de mes paupières. Et depuis l’arrivée de la TNT dans mon salon, c’est encore pire, puisqu’il y a 20 fois plus de « n’importe quoi » à portée de télécommande.

Parmi ce « n’importe quoi », il y en a trois en particulier.

Le premier, c’est les séries feuilletons du style Hélène et les garçons. Là je dis bravo. C’est super mal filmé, les scénarios sont à chier, y’a pas d’histoire… Okay. Mais ce qui me rend fou, c’est quand même de se dire que ceux qui jouent dedans on été payés pour… A mon avis, niveau casting, ça a pas du se passer comme à La Nouvelle Star, ils ont du prendre les premiers mecs croisés dans la rue et puis basta, car même si je sais que je ne serais jamais acteur, je pense que je m’en sortais beaucoup mieux qu’eux sur l’estrade de la salle 218 de mon collège en récitant avec deux/trois camarades une scène de Molière apprise en urgence le dimanche soir, l’interro orale étant prévue le lundi matin, avec bonus de deux points pour ceux qui se désigneraient volontaires pour passer en premier. Même les acteurs porno, à côté, passent pour des dieux vivants de la comédie, c’est dire!

Le second, c’est un truc que j’ai eu du mal à cerner, que je ne cerne toujours pas, dont je ne comprends pas du tout l’intérêt, et du coup, que je trouve nul à chier, je veux bien sur parler de Ca va se savoir! sur NT1. OMG! comme j’aurais tendance à dire sur CS après avoir vider un chargeur dans le dos de l’ennemi, et qui, par un miracle dont seul un ordinateur peut avoir le secret, me colle une balle en pleine tête, et continue, comme si de rien était, sans même que je puisse le voir de face. Au début, je croyais que c’était une sorte de C’est mon choix – j’étais un grand fan à l’époque – version belge, avec la belle Evelyne Thomas remplacée par un vieux tout ridé et où Le Yogi Coudoux a cédé sa place à deux Johnny adeptes de la fonte. Mais il semblerait que tout cela soit du crack, que les invités soient en réalité des acteurs, plutôt mauvais d’ailleurs. Ce qui m’interpelle le plus, c’est le public. Apparemment, il a été sélectionné lui aussi, puisqu’on y voit que des Johnny, des Kévin, des Jacky… Bref, des belges comme beaucoup de français se les imaginent. Le problème c’est que ce public est un peu gros, non pas par sa corpulence, mais parce qu’il n’arrête pas de rire, d’avoir peur, de faire des « ouuuhh », des « ahhhh », ou parfois même, un intrépide décide de balancer une insulte à un des acteurs sur scène, comme ça, pour le fun.
J’ai donc vraiment du mal à cerner cette chose, ce qui fait que j’y retourne, sans succès. Enfin bon, étant donné le titre, j’espère bientôt savoir….

Enfin, le troisième, et qui est ce à quoi fait référence le titre, c’est les clips. Et on a la choix puisque, au même moment, il y a environ trois chaines qui en proposent. Parmi ces clips, j’ai remarqué que, de plus en plus, et dans les clips de rap, r&b et cie en particulier, en plus des marques qui font riche de d’habitude – Ferrari, Porsche, Dolce&Gabana, Longchamp… – une marque était de plus en plus présente : Apple.
Voir un gangsta français avec un iPod, ça se comprend, beaucoup de jeunes ont un iPod. Voir ce même gars avec un iPhone, déjà, c’est moins compréhensible parce que bon, le gangsta, il aime bien faire des vidéos, et l’iPhone, bah ça fait pas les vidéos. Et puis le gangsta, il aime bien jouer avec son phone, mais il est pas prêt à raquer 5€ par jeux quoi, d’habitude, il les gratte sur le Net. Mais le pire, c’est de les voir avec un MacBook Pro – et bientôt un Air, c’est certain. LA BONNE BLAGUE! Le gangsta, quand il va acheter son ordinateur à Carrouf ou à Darty, pourquoi il va se faire chier à payer 1300€ alors qu’il peut avoir la même chose à moitié moins? En plus, au collège le gangsta il a appris à utiliser Windows 98 ou XP, et pour lui, Léopard, c’est un animal sauvage, rien d’autre.
Pourquoi donc s’afficher avec du Apple pour un chanteur? Deux solutions : soit pour montrer qu’il a de l’argent – car pour beaucoup Apple c’est pour les riches – soit pour montrer qu’il est cultivé – car pour beaucoup, seuls les intellectuels utilisent Mac. Dans les deux cas, c’est des raisons pourries de tout façon. Mais au cas où, si quelqu’un à une autre idée…

Voilà donc mes trois somnifères réguliers. Et là, j’arrive à la fin du billet, je me rend compte qu’il est 4h du matin, et que donc, le blog, c’est pas un somniphère, mais une vraie catastrophe!

Posté le 19 juillet 2008 par Jacques Danielle