Question de sagesse

PROPOSITION DE LOI
visant à la sécurité dans les établissements scolaires
du second degré,
[…]
présentée par Mesdames et Messieurs

Lionnel LUCA, […] Éric WOERTH, […] Marc-Philippe DAUBRESSE, […] Benoist APPARU, […]

Les agressions perpétrées dans les collèges et lycées, dont certaines d’une violence rare, occasionnent des conditions d’enseignement insupportables pour les élèves, pour les enseignants et pour tout le personnel administratif.
[…]
Afin de mieux répondre à cet impératif de sécurité, le Gouvernement envisage de recruter 500 assistants de prévention et de sécurité (APS).

Plutôt que de faire appel à jeunes à former, il serait sans doute judicieux et plus efficace de faire appel à des personnes déjà formées et expérimentées dans le domaine de la prévention de la violence et de la sécurité.

Il conviendrait dès lors, de permettre à des personnes retraitées issues de la fonction publique, dont la profession a été consacrée à la sécurité civile ou militaire (sapeurs-pompiers, policiers, gendarmes, militaires d’active…), dont l’activité passée et la maturité sont garants d’une autorité naturelle et d’une capacité à analyser une situation, d’accéder aux postes de surveillants dans les établissements scolaires du second degré.
[…]
Le cinquième alinéa de l’article L. 916-1 du code de l’éducation est complété par la phrase suivante :

« Les assistants de prévention et de sécurité dont la mission est l’encadrement et la surveillance des élèves peuvent être recrutés parmi les retraités des professions issues de la fonction publique liées à la sécurité. »
[Proposition de Loi N°507 sur Assemblee-Nationale.fr]

Donc, pour s’occuper des collégiens et des lycéens, la droite décomplexée propose de mettre des policiers et militaires à la retraite dans les établissements. La bonne blague…

Posté le 20 décembre 2012 par Jacques Danielle