OwnCloud, c’est pas encore ça

Dernièrement, ont été publiées, une nouvelle version du système OwnCloud, et surtout, une version finale du client de synchronisation desktop.

Voyant paraître de nombreux articles sur le sujet, n’en disant que du bien, je me suis dit qu’encore une fois, je devais lui donner sa chance.

Petit rappel du contexte : je possède un compte Pro Dropbox que j’utilise quotidiennement et dont je suis plus que satisfait. Cela ne m’empêche pas de garder l’esprit ouvert et de tester tout ce qui me semble crédible. J’avais donc essayé l’ensemble application/client OwnCloud en Juin dernier. Ça synchronisait, c’était lent, mais ça synchronisait. Point.

Je télécharge donc le client de synchronisation pour Windows, et remarque que pour prendre la version finale, il faut que le système (l’application serveur qui tourne sur… un serveur) soit à jour. Je lance donc en parallèle la mise à jour du serveur.

Mise à jour terminée, je me connecte depuis l’interface Web pour vérifier que tout fonctionne : les trois fichiers et les deux répertoires cloudés à l’époque sont toujours là.

Je lance alors l’installation du client. C’est rapide. Il me demande mes infos de connexion et… voilà. Tout est créé, le raccourci dans l’explorateur Windows, le répertoire qui va bien.

Oui, heu, mais je voulais choisir moi ?!

Me reviennent alors les souvenirs de mes essais de Juin. Visiblement, là dessus, rien n’a changé. Une petite minute passée dans les paramètres et me voilà avec une configuration un peu plus fine.

Un peu sec comme principe. Il n’y a pas de différence entre synchroniser un répertoire particulier d’un compte sur un serveur, et synchroniser un tout autre compte sur un autre serveur. Soit.

Je copie/colle mon premier fichier, attends la fin de la synchronisation, rafraîchit l’interface Web : tout est là. Chouette. Ça fonctionne toujours.

Et maintenant ?

Il me semble avoir lu qu’il était possible de synchroniser son compte OwnCloud avec son compte DropBox. Ce serait pas mal. Ça me permettrait d’utiliser les deux en parallèle. Et me faciliterait la transition si elle devait arriver un jour.

Je tombe rapidement sur un tutoriel écrit par un des développeurs de OwnCloud. Il indique bien de déclarer l’application comme Full Dropbox et non App folder, mais je suis en phase d’expérimentations, je n’ai pas envie de risquer de flinguer mon DropBox, alors je la déclare en tant qu’App folder.

Suivant la procédure jusqu’au bout, je reçois un mail de DropBox m’indiquant que je viens de connecter l’application à mon compte.

Tout joyeux, je rafraîchit le répertoire DropBox : rien. Je fais la même chose sur le OwnCloud qui contenait une photo : plus rien. Je tente l’expérience en ajoutant un fichier de chaque côté : le fichier uploadé sur DropBox est là, mais pas dans OwnCloud. Celui uploadé sur OwnCloud disparaît rapidement et bien entendu, n’apparaît pas sur DropBox.

Problème.

Consultation des logs OwnCloud faite, il me reproche ouvertement le statut de l’application DropBox : il faut du Full Dropbox. Ok. Je n’aime pas du tout l’idée, mais allons-y.

Création d’une nouvelle application DropBox et lien fait avec OwnCloud réalisé une seconde fois, j’essaie de refaire mes tests.

Et là, c’est le drame.

Impossible d’accéder à l’interface Web de OwnCloud. Ça charge, charge, charge…

Ne me dites pas que… Non… Si, ça doit être ça, maintenant qu’il a accès à tout mon DropBox, il va tout synchroniser.

Mais ma bonne dame, je dois avoir 50Go de données réparties en 200k fichiers dans 20k répertoires… Je ne veux pas synchroniser tout ça, il va y en avoir pour des plombes.

Mysql me confirme qu’il est sacrément occupé.

Non, stop, arrêtez tout, je ne veux pas de ça !

Vite, je vais supprimer le lien que je viens de créer. Allons sur l’interface… Ah, bah non, l’interface Web de OwnCloud n’est plus joignable. Zut. Allons. Je sais, je vais supprimer l’autorisation au niveau de DropBox.

Voilà, ça devrait aller.

Quoi ? Il continue à vouloir synchroniser et du coup sort des centaines de logs d’erreurs à la minute ?

Roh, allez quoi.

Tant pis, va pour la solution finale; allez mon petit indien, arrête toi, ça devrait le calmer.

Ça a l’air de fonctionner.

Revient petit indien.

Oui, ça y est, ça marche.

Retour sur l’interface Web de OwnCloud qui est maintenant joignable. Suppression du lien avec DropBox.

Comme je l’ai quand même laissé tourner une petit demie heure, il a certainement eu le temps de rapatrier quelques fichiers. Voyons voir…

Ah, non, même pas.

Tant pis.

Voilà, un bon gros fail en bonne et due forme. J’aurais au moins essayé.

En conclusion, oui, le client de synchronisation de OwnCloud synchronise, l’appli Web fonctionne aussi. Mais ça s’arrête là. On est encore à des années lumières de DropBox. Le switch n’est pas pour tout de suite. Et j’attendrai encore au moins six mois avant de retenter quoi que ce soit.

Quand on voit aussi le grand n’importe quoi fait par OVH avec HubiC, on se dit que chez DropBox, ils doivent encore dormir bien sereinement.

Posté le 31 janvier 2013 par Jacques Danielle