« Nous sommes (v)Raymond désolés »

Avant le début de cette Coupe du Monde, il fallait vraiment être stupide pour voir que l’Equipe de France n’irait pas très loin. Certes.

J’avais penché pour une élimination au cours des poules (une 3ème place,  derrière l’Uruguay et le Mexique). Les plus optimistes nous accordant une défaite en quarts. Ceux parlant d’une finale, et même d’un titre méritant une carte gratuite au PCF l’an prochain.

Mais personne, peut-être même pas les joueurs, n’aurait pu imaginer ce qu’il s’est finalement produit pour l’Equipe de France au cours de ces deux premières semaines de Mondial.

Inutile de rappeler les faits, tout le monde est au courant, on ne parle que de cela.

Espérons que ce 22 Juin 2010 restera dans les mémoires comme la fin d’une ère, et non comme un simple rebondissement dans la descente aux enfers des Bleus, et du foot français.

Au jour d’aujourd’hui, certains on pris leurs responsabilités : Evra a annoncé que les joueurs renonçaient à toucher de l’argent pour leur participation à la Coupe du Monde. D’autres, non.

R.Domenech, à qui on avait dit qu’il quitterait son siège de sélectionneur dès la fin du Mondial pour l’Equipe de France n’a bien entendu pas pu démissionner,  et, comme à son habitude, a envoyé les gens se faire voir. Beaucoup de personnes disent du mal de lui, mais finalement, quand on a passé 4 ans à manquer de respect à tout le monde, on ne récolte que ce que l’on a semé; avec, en bonus, les mauvaises herbes qui n’étaient pas au programme.

J-P.Escalettes, finalement le grand responsable de toute cette catastrophe médiatique et humaine, sous couvert d’un « quand un bateau coule, le capitaine ne doit pas quitter le navire », et aidé par son ami Jean-Michel Aulas, a décidé de rester à la tête de la FFF, et de participer au renouveau du foot français.

Certes, quand un bateau coule, et même si c’est la faute du capitaine; il ne doit pas abandonner le navire. Mais une fois que le bateau est au fond, et c’est, je pense, le cas de la FFF (quoi que, les déclarations des joueurs allant faire leur apparition au cours de la semaine, on ne sait jamais…), on doit reconstruire un nouveau bateau, et y mettre à sa tête un nouveau capitaine. C’est déjà le cas pour l’Equipe de France, même si c’était prévu depuis longtemps avec l’arrivée de Laurent Blanc, mais un problème arrive avec lui : pourquoi tripler le salaire de Domenech pour L.Blanc?

Soit. Nouveau sélectionneur, qui possède déjà les faveurs du public, pour construire une nouvelle équipe.

Mais cette équipe aura besoin d’un réel entourage, ce qui n’est pas actuellement le cas avec les dirigeants de la FFF.

Le problème, ce n’est sûrement pas que J-P.Escalettes, c’est aussi, et sûrement le fait qu’il vienne du football amateur, et qu’il ne puisse donc pas gérer d’un côté des jeunes qui jouent le week-end avec un maillot et 50 ballons par saison, et, de l’autre, des hommes qui gagnent des millions par ans, et qui ne sont pas motivés à l’idée de représenter leur pays, une fois tous les quatre ans.

Demain, Henry rencontre Sarkozy, ensuite, chacun fera son grand déballage, et puis… Et puis la Coupe du Monde continue avec de vrais joueurs et de vrais équipes, et pour la France, on verra en Septembre, savoir si c’est reparti, ou si on continue dans cette voie sans issue…

Posté le 23 juin 2010 par Jacques Danielle