Lundi confessions

tl;dw : Jérôme Lavrilleux, ex-responsable logistique de la campagne de Nicolas Sarkozy pour les présidentielles de 2012 et directeur de cabinet de Jean-François Copé (alors secrétaire général de l’UMP) se suicide en direct en avouant des manipulations dans les comptes de la dite campagne; et en profite pour couvrir les deux personnes susnommées.

Comme à chaque fois avec les politiques, j’ai tendance à me méfier et je me dis que tout ça n’est peut-être qu’une stratégie afin d’attirer la sympathie. Mais malgré tout, j’ai envie d’y croire, me dire qu’il y a encore des personnes avec une morale, un honneur.

Par contre, ce que je ne peux pas supporter, c’est de le voir protéger les deux autres enflures, se sacrifier pour eux. Non; putain non !

Que Sarkozy n’ait pas été au courant, allez, soyons fous, c’est possible. Il est le candidat, il en à rien à taper de savoir si il y aura du Tropicana ou du Pampryl pour le buffet, et aussi de comment sera réglée la note.

Mais Jean-François pain au chocolat Copé, non. Il était forcément au courant. Sinon cela voudrait dire qu’il ne faisait pas son travail. Utiliser un de ses subordonnés pour se protéger, un bon comportement sous-homme comme le dirait son copain Guéant. Être chef, ce n’est pas que confier du travail à des exécutants. C’est aussi et surtout être leader. Un leader qui est là pour protéger son équipe et non pour les utiliser comme bouclier humain.

Vu l’animal, il y a fort à parier qu’en 2017 il ne sera pas là où il mérite d’être et qu’il sera en mesure de se présenter aux présidentielles. A ce moment là, il ne faudra pas oublier une chose : nous serons alors tous des Jérôme Lavrilleux à ses yeux.

Au passage, spéciale dédicace au stagiaire de chez BFMTV :

bfmtv_bygmalion_jerome_lavrilleux_ump_cope_sarkozy_2014_05_26

« Je ne suis pas là pour charger qui que ce soir mais pour assumer mes repsonsablités« . NICE ONE !

Image.

Posté le 26 mai 2014 par Jacques Danielle