Let’s do math

Mardi dernier, le Brésil, pays organisateur de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, se faisait tout simplement humilier par l’Allemagne lors de la première demi-finale sur le score de 1-7, dont 4 buts encaissés en approximativement cinq minutes (23/24/26/29). Jamais une équipe n’avait marqué autant de buts à ce stade de la compétition. 1-7 étant un score inédit.

Mercredi, la seconde demi-finale entre les Pays-Bas et l’Argentine donnait lieu à un match beaucoup moins spectaculaire, puisqu’il fallut attendre les tirs aux buts pour enfin connaître le gagnant; l’Argentine, avec 4 buts contre 2. Là encore, 0-0, score inédit.

Le plus intéressant dans tout ça, c’est que lors du premier match, il-y-a donc eu un total de 8 buts inscrits durant les 90 minutes du temps réglementaire, alors que dans le second, c’est seulement après plus de 120 minutes (90 minutes de temps réglementaire et 30 minutes de prolongations) qu’un joueur fera trembler les filets; et qui plus est, sur pénalty. Enfin, malgré cette séance de tirs au but, le match n’aura vu la balle passer totalement la ligne de but que six fois; soit deux fois de moins que lors du match de la veille.

Les brésiliens pourront au moins s’accorder cela : avoir été les acteurs d’un véritable match à records !

Posté le 11 juillet 2014 par Jacques Danielle