Le point blockchain

Sur Internet on connaît parfaitement le Point Godwin dérivé de la Loi de Godwin qui dit ceci :

Plus une discussion en ligne dure, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1.
[Loi de Godwin sur fr.wikipedia.org]

Par la suite est arrivé le Point Staline, « Point Godwin des gens de droite ».

Ces dernières années un autre phénomène similaire est apparu lié à la médiatisation de la bulle Bitcoin que l’on pourrait résumer ainsi :

Plus une discussion à propos d’un système numérique d’échanges de données dure, plus la probabilité d’y trouver une proposition de se baser sur une blockchain s’approche de 1.

La nuance ici est que cela est aussi valable IRL puisque régulièrement on voit surgir des articles parlant de grandes entreprises ayant décidé de lancer leur blockchain avec derrière une justification à la hauteur de l’idée.

Le dernier exemple en date a eu lieu cette semaine sur Twitter, où un internaute a suggéré à Jimmy Wales, co-fondateur de Wikipedia, de migrer la base de données de l’encyclopédie dans une blockchain :

It would be so cheap to record enough information about all @Wikipediainteractions on the $BSV blockchain that you could probably eliminate all possible child porn distribution on it for very low fees. Think of the savings!
[Daniel Krawisz sur twitter.com]

XKCD s’est déjà saisi du sujet.

En anglais ils parlent généralement de Godwin’s law, alors pour le cas présent Nakamoto‘s law est peut-être adapté ? Ou plus simplement blockchain’s law ?

Posté le 16 février 2020 par Jacques Danielle