JDMAI #47

Beau Séjour (Saison 1) : Une photographie sublime, une ambiance flamande incroyable, une intrigue diffusée au compte goûte pour s’intéresser en détail à chaque personnage, une narration maîtrisée… Ça pourrait durer dix saisons, on en redemanderait ! Le côté fantastique m’inquiétait mais finalement ça s’intègre très bien et on se régale de chaque minute qui passe.

Veep (Saison 3) : Assez incroyable le débit de comique qu’ils arrivent à tenir. Il faut être en permanence à l’affut pour ne pas risquer de manquer quoi que ce soit. Le seul regret c’est qu’aujourd’hui en voyant cette bande d’idiots viser la présidence des USA, on ne peut s’empêcher de se dire que ça s’est réellement produit; mais pas avec de « gentils » idiots…

Yellowstone (Saison 1) : D’un côté une réalisation au poil, une BO de qualité, des images magnifiques, un univers méconnu… De l’autre un drama complètement stupide et sans intérêt avec des personnages tous plus détestables les uns que les autres. C’est vraiment dommage car il aurait été possible de faire une série passionnante, mais là non. On va s’arrêter là.

South Park (Saison 17) : Dernier épisode vu en décembre 2014, j’avais oublié à quel point c’était une série de qualité. La voir avec quelques années de recul permet à mes yeux de l’apprécier encore plus.

Peaky Blinders (Saison 5) : La saison de trop. Toujours la même rengaine inintéressante et cette fois l’esthétique est en retrait. Plus de raison de continuer à s’infliger cela. Dommage.

Utopia (AU) (Saison 1) : Excellent. Comparaison obligatoire avec The Office et Parks&Rec mais à mon avis trompeuses. Les deux séries américaines (la version originale, anglaise, de The Office ne m’avait pas vraiment convaincu) utilisent un thème mais derrière vont construire une vraie histoire pour les personnages et leurs relations, tombant nécessairement dans le drama. Utopia ne va pas dans cette direction et reste purement et simplement dans la satire de la bureaucratie. Et elle le fait à merveille. Les blagues sont construites avec précision, en utilisant diverses formes d’humour, les rôles sont répartis harmonieusement, les personnages arrivent à surprendre… Chaque épisode m’a fait énormément rire. Très satisfait. Dommage pour le nom et le générique qui ne sont absolument pas à la hauteur du reste. Mais c’est le principe, la perfection n’existe pas.

Grégory (Saison 1) : Première excursion en France pour les documentaires criminels Netflix. Le sujet choisit : l’affaire Grégory. Celle-ci s’étant majoritairement déroulée avant ma naissance, je n’en connaissais pour ainsi dire rien. La découverte était totale, me permettant de profiter au mieux des choix narratifs. Ce que je retiens des cinq épisodes c’est l’incroyable quantité de documents d’époque présentés : photos, vidéos et enregistrements audio, dont ceux du corbeau qui sont tout simplement terrifiants; j’ai regretté d’avoir regardé le premier épisode avant d’aller me coucher. A cela s’ajoutent de belles prises de vues actuelles de la région et des interviews de différents acteurs/témoins de l’affaire. Le résultat est prenant et qualitatif. Malheureusement la fin du dernier épisode est complètement bâclée : après un grand bon en avant pour arriver en 2017, on présent ce qui est advenu de quelques-uns des protagonistes, mais la plupart sont tout simplement oubliés alors que cette affaire a eu de grandes conséquences sur la vie de tous ceux qui ont été impliqués. Dommage.

South Park (Saison 18) : Oui.

The Devil Next Door (Saison 1) : Très dérangeant. Ce que j’en retiens c’est une nouvelle démonstration que l’humain, quelle que soit sa nationalité, sa religion, sa couleur de peau… est mauvais. Concernant l’affaire, je suis dans l’incapacité totale d’avoir une opinion.

Posté le 1 décembre 2019 par Jacques Danielle