JDMAI #40

After Life (Saison 1) : Je ne suis pas allé y chercher 36 niveaux de lecture, mais ce que j’ai vu et compris m’a beaucoup plu. Vraiment beaucoup.

Kevin Hart: What Now ? : On m’en avait dit beaucoup de bien et comme de nombreuses références lui sont faites dans After Life, j’en ai profité pour enchaîner. Impossible d’aller jusqu’au bout du spectacle. C’est clairement grossier, les blagues n’ont absolument rien d’original et sont très rarement drôles. Finalement peu étonnant qu’il soit si populaire.

Wanted (Saison 3) : Toujours rocambolesque, toujours juste, toujours très drôle. Top !

Hanna (Saison 1) : Ce qui est fort c’est qu’après huit épisodes, on n’a pas obtenu les réponses aux questions que l’on se pose depuis le début, mais ce n’est pas grave. Globalement réussie et prenante. Quelques facilités et petites erreurs (à Berlin les voitures ont une immatriculation française et à Paris une immatriculation allemande…) mais sinon ça se laisse regarder. Une saison 2 est prévue. Pertinente ?

Guava Island : Un magnifique clip musical d’environ une heure.

Pourquoi nous dormons (Matthew Walker) : De par ma maigre expérience, j’avais pu constater l’importance du sommeil pour la performance physique. Ce livre explique, des dizaines d’études à l’appui, que le sommeil est vital dans tous les domaines de notre existence. On nous dit depuis toujours que pour vivre en bonne santé il faut avoir une alimentation variée et une activité physique régulière. On oublie, surement suite à une accumulation de nuits trop courtes, qu’avoir son quota de sommeil quotidien (~8h) est tout autant nécessaire. Un ouvrage complet, clair et très accessible. A lire pour se sauver ?

Frasier (Saison 5) : Oui, ok. Les situations très gênantes s’accumulent tandis que l’humour vient clairement à manquer… Heureusement, quelques épisodes exceptionnellement bons viennent sauver les meubles.

Santa Clarita Diet (Saison 3) : J’ai l’impression que la série gagne en qualité à chaque saison. Vraiment très bien avec des perles d’humour. Mention spéciale à la scène où un enfant apparaît de nulle part pour faire la danse Fortnite; tellement soudain et bien senti.

Trailer Park Boys (Saison 11) : Saison regardée sur plusieurs mois. Dur de donner un avis global. La qualité est toujours présente.

Fleabag (Saison 2) : G.E.N.I.A.L.E. !

Posté le 1 mai 2019 par Jacques Danielle