Hadopi 2, le retour

Mercredi, le Sénat a adopté Hadopi 2. En voici un aperçu:

* L’abonné suspendu devra continuer à payer son abonnement internet.

* Est instituée une contravention de 1500 euros et/ou d’un mois de suspension contre l’abonné coupable de négligence caractérisée. La négligence caractérisée étant la non-installation d’un logiciel de sécurisation dans l’esprit du rapporteur du texte, Michel Thiolière et le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand.

* Est ouverte la voie de l’ordonnance pénale, procédure TGV où le prévenu ne pourra pas être entendu et où le juge devra prendre une décision sur la foi d’un PV fourni par les milices assermentées des ayants droit

* Est instituée une suspension d’internet d‘un an contre celui qui sera puni de contrefaçon. Le texte est très large et pourra s’appliquer même pour une vidéo uploadée sur Youtube.

* Est institué un texte qui permettra la surveillance des emails et des messageries afin de détecter le contenu des pièces jointes par l’usage de l’expression « communication électronique ».

[Le Sénat adopte le projet Hadopi 2, 189 voix pour, 142 voix contre sur PCInpact.com]

La bonne et mauvaise nouvelle, et qui montre encore une fois que cette loi est à l’ouest question technologie, la voici:

Que fait ce routeur Hadopi ? Ce logiciel, car c’en est un, sait repérer les réseaux WiFi du voisinage pour en craquer les mots de passe. « Dès que nous avons les clés, nous pouvons créer un point d’accès virtuel ». Le Monde rapporte que « pour éviter d’être repéré, le routeur de N. diffuse de façon aléatoire des adresses-machine fictives. Si un routeur « conquis » change de mot de passe, le système bascule automatiquement sur un autre signal Wi-Fi du voisinage – et commence aussitôt à attaquer le nouveau mot de passe ».
[Hacker Festival: le routeur Hadopi met le projet de loi en déroute sur PCInpact.com]

Eh oui, le projet lancé en Mai, est donc devenu réalité. En attendant, coupez votre Wifi, cryptez vos communications et passez par un VPN. Ça devrait le faire! 😉

Posté le 10 juillet 2009 par Jacques Danielle