~

Guerre et pellicule

A chaque fois que je tombe sur des photos ou des images de conflits anciens (à commencer par les deux guerres mondiales), au delà d’être impressionné par la qualité et la quantité de ces documents, je m’étonne que l’on n’en ait pas plus sur les conflits plus récents.

Après tout, à l’époque l’équipement était rare et cher; souvent réservé aux reporters ou à des soldats spécialement équipés.
Alors qu’à partir des années 90, l’équipement s’est démocratisé et avec l’avènement du smartphone, chaque individu ou presque est maintenant équipé pour photographier et filmer en haute définition et produire des fichiers qui peuvent être aisément partagés.

Pourquoi donc, malgré cela, les images auxquelles on a accès proviennent de sources officielles ou de reporters; alors qu’au moindre évènement qui se produit chez nous, on a dix témoins numériques qui produisent tout autant de vidéos qui sont alors immédiatement repartagées sur les réseaux sociaux ?

Là je dois avouer une chose : si je me posais cette question, je n’ai jamais activement cherché à accéder à de tels fichiers. Étant déjà exposé, bien malgré moi, à une pluie de vidéos d’évènement sans intérêt, je pensais que si quelqu’un filmait une scène de guerre avec son smartphone, alors j’y serai forcément exposé passivement de la même façon. J’imaginais que de telles images seraient suffisamment impressionnante pour pousser les gens à les repartager, si elles existaient.
Résultat, j’en arrivais à la conclusion que si je n’avais jamais été exposé à ces images, c’est qu’elles n’existaient tout simplement pas. Ce que je trouvais étonnant puisque j’étais tombé, là encore passivement, sur des images de pendaison ou encore de djihadistes décapitant des être humains.

Et puis 2022 est arrivée avec son lot de tragédies, dont la guerre en Ukraine. Et là, tout a changé. Des dizaines de vidéos ont commencé à arriver de partout avec des images parfois très sobres (car la victime est trop loin de l’objectif de la caméra ou dans le véhicule ciblé) et d’autres qui provoquent un terrible malaise.

Les ukrainiens utilisant des drones grand public pour une partie de leur arsenal, ils ont donc tout ce qu’il faut pour filmer et aisément partager des images de leurs activités de défense.

J’imagine que le sentiment de proximité du monde occidental avec les ukrainiens explique en partie que ces images sont beaucoup plus relayées.

Pour ceux qui seraient tentés d’en savoir plus, deux premières pistes sont r/UkraineWarVideoReport et r/CombatFootage. Le second, générique à la base, a pour intérêt de bien montrer que cette guerre possède une couverture bien plus grande que d’autres conflits.

A titre personnel, je suis très partagé à la visualisation de ces images. Parfois elles paraissent tout droit sorties d’un film ou d’un jeux vidéo, et il est difficile de garder à l’esprit que des vies humaines ont été perdues lors de leur tournage. Parfois je ne peux m’empêcher d’éprouver une certaine satisfaction en voyant la réussite des soldats ukrainiens. Résultat je limite fortement ma consommation pour ne pas tourner psychopathe mais dans le même temps je me les impose régulièrement, pour garder à l’esprit que pendant qu’en France on s’inquiète de l’épaisseur de nos pulls pour tenir dans des bâtiments chauffés à 19°C, nos voisins se battent pour leur survie.