Gayrorisme

Après les jeux vidéos, maintenant, c’est la faute à l’homoparentalité.

Posté le 28 novembre 2012 par Jacques Danielle