France, 2019

Depuis douze ans, Gaëlle et Patrick Loosveldt ont la même habitude : pour rentrer chez eux, ils se garent sur le large trottoir devant leur maison […] Le mois d’octobre est venu bousculer cette routine. En moins de trente jours, le couple a été verbalisé huit fois […] une somme de 1 080 euros, soit 135 euros par infraction.
[…]
cette salve de contraventions est liée à un mouvement de grève qui s’est déroulé durant l’été au sein de la police municipale d’Angoulême […] Deux salariés s’estimant lésés par les négociations avec la mairie ont donc décidé de mettre la pression sur la municipalité en suscitant la colère des administrés.
[…]
Les riverains, qui déplorent être pris pour « des vaches à lait », en appellent à la municipalité, qui a récemment promis un aménagement des places de stationnement. En attendant, les habitants estiment « ne pas avoir le choix de stationner sur les trottoirs ».
[…]
Regrettant « un manque de discernement de ces agents », Xavier Bonnefont, le maire de la ville
[…]
[a] écrit à l’officier du ministère public pour réclamer l’annulation de ces amendes. « Il m’apparaît injuste et éminemment regrettable que nos habitants, souvent de condition modeste dans ces secteurs, soient contraints de payer des amendes à un taux important », estime le maire dans son courrier
[A Angoulême, des policiers verbalisent à tour de bras pour dénoncer leurs conditions de travail sur LeMonde.fr]

En résumé :

  • Des gens qui violent la loi en toute impunité depuis des années
  • Des salariés du public qui décident d’exprimer leur mécontentement envers leurs conditions de travail en faisant leur travail
  • Un élu qui user de son pouvoir pour laisser ses administrés violer la loi

Tout va bien.

Posté le 22 novembre 2019 par Jacques Danielle