Exil fiscal

Eduardo Saverin, l’un des fondateurs de Facebook, a renoncé à sa nationalité américaine […] ce qui devrait lui permettre d’économiser de lourds impôts, selon le registre fiscal des Etats-Unis.
[Eduardo Saverin, l’un des fondateurs de Facebook, renonce à la nationalité américaine sur HuffingtonPost.fr]

A rapprocher des propos de l’UMP qui disaient qu’en taxant les créateurs de richesse*, on aurait jamais un Facebook ou un Google français.

* : J’ai vérifié, on parle généralement de richesse et non de richesses. Ce qui prouve bien que ceux qui utilisent cette expression ne le font que pour parler de richesse économique, uniquement destinée à leur(s) créateur(s).

P.S. : Première fois que j’allais sur le site français du Huffington Post. Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais pour cet article, tout était dit dans le titre, et son contenu n’apporte presque aucune information supplémentaire.

Posté le 12 mai 2012 par Jacques Danielle