Angry fish

angry_birds

Rapala Angry Birds products are engaging and provide beginners with an easy way to learn fishing. The product family includes lures, key rings, fishing combos, pole fishing rods, float sets, lure boxes, and fishing tackle bags.

It doesn’t matter if you prefer lure fishing or enjoy bait fishing with a float set –we have the Angry Birds gear that will suit your needs.

Be careful and remember to have lots of fun fishing!
[Angry Birds Products sur RapalaWorld.com]

Ce qui est amusant c’est qu’en plus, ils se sont amusés à rapprocher cela des caractéristiques des birds du jeu.

Black_Bird Rattlin_Red_Bird

Vraisemblablement étudié pour le marketing à destination des enfants, plus qu’une réelle prouesse technologique, il semblerait toutefois que cela fonctionne.

Two lovers

nicolas_sarkozy_carla_bruni_banc_23_mars_2014_1

Série de photos réalisée par Benoit Tessier de Reuters à proximité du bureau de vote où N.S. s’était rendu pour le premier tour des élections municipales. L’accès n’ayant été autorisé qu’au photographe en question, il y a fort à parier que tout ceci a été maitrisé de A à Z. Mais il n’en reste pas moins que ça me le(s) rendrait presque sympathique(s), (enfin) humain(s) !

 nicolas_sarkozy_carla_bruni_banc_23_mars_2014_2 nicolas_sarkozy_carla_bruni_banc_23_mars_2014_3 nicolas_sarkozy_carla_bruni_banc_23_mars_2014_4

Résignez-vous !

Un peu plus tôt dans la journée, de retour du bureau de vote, j’ouvrais l’enveloppe de propagande* reçue dans ma boîte aux lettres, et tombais sur ceci :

bienvenue_chez_les_richs

Intrigué, je retournais la feuille et lisais les grandes lignes du programme :

programme_resignez_vous

Le moins que l’on puisse dire est qu’ils assument totalement et poussent leur idée jusqu’au bout. Le tout encré dans les réalités puisque les sujets abordés sont exactement les mêmes que ceux des autres listes. Et en plus, c’est plutôt drôle !

Le programme complet de l’Église de la très sainte consommation est disponible ici.

* A la manière du Général Staedert, je vote d’abord et me renseigne sur les programmes ensuite. Comme cela, avant même de pouvoir être déçu par l’élu auquel j’aurai apporté ma voix, je peux m’en vouloir d’avoir mis dans l’urne un bulletin auquel je n’adhère pas du tout. La puissance de la politique décuplée. Coup de chance cette année, moi aussi je rêve d’un Lille en mieux !

U mad, marshmallows ?

Il-y-a un peu moins d’un an, pris par l’ampleur du phénomène et tout heureux de pouvoir faire revivre une fiction que j’avais pris beaucoup de plaisir à voir, je me délestais de $110 en échange de la promesse de recevoir ceci :

It just keeps getting better. You’ll receive everything listed above — the updates, the script, the T-shirt, the digital version, the movie poster. Additionally, you’ll receive a Blu-Ray/DVD combo pack that includes the documentary on the making of the Veronica Mars movie, plus other exclusive bonus features not available on the digital version. Available to US, Canada, Australia/New Zealand, Mexico, Brazil, and Select EU countries (Now including Norway and Switzerland! See Project Description for full list)
[The Veronica Mars Movie Project sur Kickstarter.com]

Aujourd’hui, enfin hier, la livraison est enfin arrivée. Veronica Mars day ! Yeah !

Or donc, le 14 Mars 2014 était le jour du retour officiel de Veronica Mars, avec la sortie mondiale du film. Dans certains cinémas je crois, et également sur les plateformes VOD. Mais ça, rien à carrer. Moi ce qui m’intéressait surtout c’était, comme promis, de pouvoir avoir ma digital version du film. Les posters, les tee-shirt… peu importe. Je voulais le film. En numérique puisque je n’utilise que cela. Et pourquoi pas avant les blaireaux qui n’ont pas donné leur blé pendant la campagne de levée de fonds.

La déception fut grande, en découvrant la réalité des faits.

Avoir l’exclusivité en tant que backer, c’est mort. Le film est sortit partout en même temps. Dommage.

Vient alors la digital version. Hin hin hin.

Alors que je m’imaginais entrain de récupérer un .mkv du film en 1080p via un wget sur un CDN de feu, pauvre fou que je suis, j’en ai pris plein les dents.

Première chose, tout cela se passe via une plateforme qui m’est alors inconnue : Flixster. Hum, kay. Qui dit plateforme, dit inscription. Allez, soit. Je le mettrai en SPAM pour pas être emmerdé.

Allez, hop, me voilà inscrit. Le film est disponible dans ma library. Streaming ? Download ? Je veux le regarder plus tard; download ! Ah ? Quoi ? Il faut installer un logiciel pour le télécharger ? Chier.

Logiciel installé. Je me connecte, là aussi, il est dans ma library. Allez, je veux le télécharger ! Tiens, étrange, il ne me parle pas de qualité. SD ? HD ? Et l’audio ? J’ai le choix ? Les sous-titres ? Non, juste download. Bon, tant pis, allez.

Putain, c’est lent…

Une bonne heure plus tard, les 1.8Go de données sont enfin sur mon disque. Vite, play ! Oh, ça se joue dans le lecteur inclus dans l’application Flixster. Bon, ok.

Tadam !

Mais, attends, je choisis où la qualité là ? Et l’audio ? Et les sous-titres ? Non, sérieusement ? C’est juste une vieille qualité DVD avec aucun choix audio/vidéo ? Super…

Je me dirige donc vers le blog du projet Kickstarter, voir si j’ai fait une connerie ou si les autres sont dans le même cas que moi, et effectivement, c’est bien ça. La digital version du film c’est juste un pauvre RIP qualité DVD que tu dois télécharger via une application pourrie, et que tu ne peux lire que via cette même application. YEAH !

Un petit tour sur iTunes, et là, le finish him digital :

veronica_mars_movie_itunes

Trop super ! Si je veux de la HD et le choix de l’audio et de la vidéo, j’en suis pour raquer 17€ supplémentaires, comme n’importe quel pécore qui n’aurait pas mis sa pièce dans le projet.

A l’heure qu’il est, le téléchargement de Veronica.Mars.2014.1080p.WEB-DL.H264-PublicHD.mkv sur ma seedbox est presque terminé. Fuck you.

J’ai hâte de recevoir mon Blu-Ray/DVD combo pack du coup. Je n’attends pas moins de leur part qu’un disque zoné glissé dans une pochette plastique transparente. Comme ça mon idée de le garder au frais quelques années avant de le revendre à prix d’or à un pigeon tombera aussi à l’eau.