Histoire de rue

Au détour d’une balade nocturne dans les rues de Lille via Google Maps, et sa fonction Street View, je suis tombé sur une drôle d’histoire.

Tout commence au début de la Rue de Douai, où l’on peut apercevoir deux jeunes hommes, reflex à la main, sur la route.

rdouai1

Puis, si l’on se retourne, on peut alors voir une ambulance à l’arrêt, coffre ouvert, précédée par une camionnette des pompiers.

rdouai2

Au loin, on peut apercevoir un cône de signalisation orange.

Approchons nous.

rdouai3

D’autres cônes. Visiblement, quelqu’un a voulu bloquer l’accès à la Rue Dupetit Thouars.

Approchons nous encore.

rdouai4

Ah. C’était donc des pompiers, cette fois avec un fourgon pompe-tonne, qui bloquent la rue.

D’après la tâche d’eau laissée autour de l’hydrant, et les tuyaux en cours de rangement au sol, on peut en déduire que l’intervention est terminée.

Mais alors, que s’est-il passé ici ?

On remarque qu’il y a aussi de l’eau devant le bâtiment à droite.

Si l’on avance un petit peu et que l’on change d’angle, on constate que les fenêtres et les portes du bâtiment sont toutes ouvertes. C’est visiblement ici qu’il y a eu un incendie à éteindre.

rdouai5

Avec ces images, nous n’avons que la fin des évènements.

Bien entendu, si nous tentons de rentrer dans la Rue Dupetit Thouars, c’est une autre série de photo qui nous est proposée.

rdouai6

Jusqu’à présent, les photos étaient datées d’Août 2008, et là, nous passons directement en Août 2010. Un bond de deux ans.

Et pourtant, si l’on insiste et que l’on avance d’une dizaine de mètres, nous retournons de nouveau en Août 2008. Et l’on tombe sur deux curieux qui ont l’air d’observer quelque chose.

rdouai7

Mais que se passe-t-il dans notre dos ?

Rotation à 180°… BAM !

rdouai8

Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous voici nez à nez avec le fourgon pompe-tonne d’avant. Mais cette fois, il est évident que les pompiers ne sont pas entrain de plier les gaules. Non, ils sont en pleine intervention, on peut d’ailleurs voir de la fumée s’échapper d’une fenêtre du bâtiment que l’on avait déduit comme étant celui ayant subit un incendie.

C’était donc cela que nos deux badauds observaient.

Je trouve amusant le genre de situations sur lesquelles on peut tomber au hasard de Street View. Et quand on sait les millions de kilomètres couverts sur la surface de la planète par les Google Cars, il doit y en avoir un paquet.

Par la suite, j’ai cherché en vain d’autres clichés, mais pas possible d’en avoir plus. Une recherche sur Google ne m’aura pas non plus donné plus d’informations. J’espère donc qu’il n’y aura eu que des dommages matériels dans cet incendie.

En attendant, je retourne me promener dans Street View.

Télé-Débilité

En décembre dernier […] Gérard Louvin, producteur ayant beaucoup œuvré pour la télé-réalité, envoyait une bonne taloche à cette dernière en déclarant : « Moi, j’ai des potes dont le job est casteur de cons, si vous voulez, je peux vous en présenter… » Depuis Loft Story (douze ans déjà, snif !), la real TV est devenue un incontournable du Paf, et ses déclinaisons colonisent les grilles […] Des émissions qu’on regarde en cachette et qui suscitent toujours la même interrogation : « Mais où sont-ils allé chercher des énergumènes pareils ? » Nous avons posé la question à ces fameux « casteurs de cons ». Sympas (mais sous couvert d’anonymat), ils nous ont révélé les ficelles de leur métier et leurs filons pour la pêche au couillon.
[…] étape obligée : les « lancements ». Une technique qui, dans le jargon TV, consiste à disposer des petites annonces aux quatre coins du pays dans des lieux stratégiques : salles de sport, ongleries, solariums, centres commerciaux, salons de coiffure… (la bibliothèque municipale a été odieusement oubliée de la liste). Ne reste ensuite qu’à voir si ça mord. Plus de cinq mille personnes ont ainsi postulé à la quatrième saison des Ch’tis ! Vous avez bien lu, cinq mille.
[…]
Rien ne remplace cependant le casting sauvage. « Pour Les Ch’tis, on a trouvé le gros du casting en partant en virée dans les clubs ringards de Lille et sa région, explique Fabienne. Un bon candidat, c’est d’abord quelqu’un d’extrêmement caricatural. Si je vois une cagole, les sourcils épilés, le décolleté affriolant et qui mâche très fort son chewing-gum, je sais que c’est bon. Si, en plus, elle a un accent à couper au couteau et qu’elle massacre le français, c’est que du bonus ! »
[…]
On ne s’improvise pas casteur. Contre toute attente, une tête pleine est requise. Les jeunes diplômés d’écoles de communication, de journalisme, voire de Sciences Po (les effets de la crise ?) constituent le gros des rangs. On trouve aussi des reconvertis du théâtre, de la finance, de la pub ou de la nuit… Le salaire va de 2 000 à 4 000 euros selon l’ancienneté. […] mais « il ne faut pas traîner des années casteur sur son CV. Le but est d’évoluer rapidement et devenir directeur de casting ou “journaliste”, ceux qui construisent les émissions. »
[PROFESSION : CASTEUR DE CONS POUR ÉMISSIONS DE TÉLÉ-RÉALITÉ sur Grazia.fr]

Encore une fois, la belle image de Lille et du Nord. Mais heureusement, il n’est pas question de Roms !

Beeeh ? Grouin !

La Turquie aussi est attentive au scandale de la viande trafiquée qui s’étend dans toute l’Europe. […] elle s’intéresse surtout au contenu des fameux « döner kebabs », qui tournent autour d’une broche verticale, concept inventé en Allemagne.

Et que trouve-t-on dans ces kebabs censés être fabriqués à base de viande de mouton ? En Suisse […] plusieurs contenaient du cheval et sept contenaient du porc en quantité infime. Le conseil central islamique suisse s’est déclaré choqué par ces résultats. En Allemagne également, 7 % des échantillons de döner contiendraient du porc. Ce qui n’empêche pas nombre d’entre eux d’afficher un certificat halal.
[Du cheval et du cochon dans le kebab sur Istanbul.Blog.LeMonde.fr]

Ce genre d’évènement était inévitable. Voyons voir comment cela va se passer maintenant que le sacré est, lui aussi, touché. Toujours aussi passionnant ce scandale !

Indignez-vous !

En disparaissant le jour même des adieux du Pape Benoît XVI, Stéphane HESSEL aura réussi un dernier acte militant : limiter le battage médiatique que nous devons subir.

LeMonde.fr :

monde_hessel

Liberation.fr :

lib_hessel

Google News :

gnews_hessel

Par contre, d’autres ne peuvent cacher leur vraie nature, LeFigaro.fr :

lefig_bxvi