Créateurs de haine

Les gens qui viennent d’avoir un enfant sont assommants. […] Mais il y a pire. Si c’est votre patron qui découvre les joies de la paternité, surveillez votre fiche de paie.
[…]
Les patrons […] s’adjugent une hausse de salaire substantielle lorsqu’ils deviennent pères. […] l’étude démontre que les chefs d’entreprise ayant donné naissance à une fille se rémunèrent 3,5 % de plus que leurs homologues sans enfants. S’ils ont un fils, l’augmentation atteint 6,4 %.
[…]
Mauvaise nouvelle pour les sans-grade : l’étude établit que cette augmentation est puisée dans la poche des travailleurs. Les employés dont le dirigeant est père de famille sont, en règle générale, moins bien rémunérés que les autres.
[…]
Les femmes sont mieux loties. Après le premier enfant de leur patron, elles peuvent tabler sur une légère revalorisation de leur salaire. […] après avoir vu leur conjointe passer par l’épreuve de l’accouchement, les chefs d’entreprise éprouveraient plus de respect pour les femmes. Hélas, leur bonne volonté ne dure pas. Dès le deuxième enfant, il y a de fortes chances pour que la rémunération des salariées se mette à baisser, tout comme celle de leurs homologues masculins.
[Quand patron rime avec biberons sur CourrierInternational.com]

Entre la collègue qui devient encore plus stupide et insupportable une fois enceinte, et le patron qui entube ses salariés une fois qu’il a fait un enfant, les procréateurs ne sont décidément que des idiots égoïstes qui doivent être exterminés jusqu’au dernier.

Posté le 15 décembre 2012 par Jacques Danielle