Clever Mayans

A l’approche du 21 Décembre 2012, beaucoup ont trouvé le moyen d’en profiter pour faire de l’argent.

NumericArk est une des dernières inventions sur le sujet.

Rapide description : The NumericArk© is a conceptual service that allows to to keep your data safe during a long period after the December 21st 2012.

Oui alors donc, en supposant que l’humanité disparaisse le 21 Décembre 2012, j’ai un peu de mal à comprendre l’intérêt de protéger ses données au delà de cette date.

Sinon leur principe est simple et sacrément rentable. Ils limitent volontairement l’offre totale à un million de mégaoctets, et vendent chaque mégaoctet 1$. C.A. possible : 1 million de dollars.

En échange, ils proposent de conserver, pour une durée plus ou moins longue, et de manière plus ou moins redondante, les données en fonction de l’espace vendu.

Pourquoi pas.

Par contre, quand on sait qu’aujourd’hui, le prix d’un disque dur d’un million de mégaoctets (un téraoctet) est d’environ 85€, soit 110$, cela fait un bénéfice théorique de… 19 890$ !

En prenant en compte l’hébergement et le développement du site, on peut imaginer que cela ne représente en réalité que 15k$.

A l’heure où j’écris ces lignes, ils indiquent avoir déjà vendu un peu plus de mille mégaoctets, depuis le 26 Novembre. Comme quoi, plus c’est gros, plus ça passe.

Posté le 1 décembre 2012 par Jacques Danielle