Chapeau chinois

La grosse actualité de la semaine c’est la disparition annoncée de l’accent circonflexe dans la langue française… ou pas !

accent_circonflexe_twitter

Contrairement à ce que s’amusent à annoncer tous les médias amateurs de sensationnalisme, et comme le précise Les Décodeurs :

la réforme ne « tue » pas vraiment l’accent circonflexe. En réalité, celui-ci serait facultatif sur les « i » et les « u », mais demeurerait sur les « a » et « o ». En outre, il resterait employé dans d’autres cas :
Au passé simple  […]
À l’imparfait du subjonctif (troisième personne du singulier) […]
Au plus-que-parfait du subjonctif […]
Lorsqu’il apporte une distinction de sens utile : dû, jeûne, mûr, sûr… Dès lors que l’enlever créerait une confusion de sens entre deux mots (« mûr » et « mur », par exemple).
[Non, l’accent circonflexe ne va pas disparaître sur LeMonde.fr]

Ensuite cette actualité est un prétexte à basher une fois encore le Gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem en tête. Malheureusement ce n’est pas une décision gouvernementale :

Alors d’où vient la nouveauté ? En réalité, elle date de… 2008. A cette date, un Bulletin officiel de l’éducation nationale venait rappeler que « l’orthographe révisée est la référence ».
[…]
Mais alors, quelle est la nouveauté de 2016 ? « Cette fois, les éditeurs de manuels scolaires ont décidé de tous appliquer la réforme à la rentrée », explique-t-on au ministère. Jusqu’ici, en effet, ceux-ci appliquaient ou non les réformes orthographiques, de manière disparate.
[Non, l’accent circonflexe ne va pas disparaître sur LeMonde.fr]

Alors maintenant, quel est le vrai sujet ? Un éventuel nivellement par le bas de notre magnifique langue en remplaçant certaines règles par des transgressions courantes ? Toujours pas :

Ajoutons que l’Académie précisait déjà dans son document de 1990 :
« Les personnes qui ont déjà la maîtrise de l’orthographe ancienne pourront, naturellement, ne pas suivre cette nouvelle norme. »
[Non, l’accent circonflexe ne va pas disparaître sur LeMonde.fr]

Mais parlons-en du nivellement pas le bas.

Parmi ce que j’ai lu de pire, il y a ceux qui expliquaient que cela faciliterait l’arrivée des envahisseurs sur le territoire. Pour eux, seule une profonde réforme de la morale permettrait de leur éviter le zéro pointé.

Il y a les anciens qui expliquent que tout ça c’est la faute d’Internet, des réseaux sociaux, des SMS… Oui. La réforme publiée en 1990 était une conséquence directe de l’usage quotidien de ces technologies chez les francophones.

Et il y a les mieux que. Ceux qui crachent sur les personnes en situation de précarité et recevant des aides de l’État, sous prétexte que eux, ils se sont fait seuls, à la sueur de leur front. Faisant fi de l’entité ayant apporté les finances qui leur a permis de recevoir les meilleurs soins possibles dans un bâtiment sécurisé à leur naissance, qui a développé le réseau électrique qui permet de transporter aujourd’hui les électrons qui constituent leurs commentaires révoltés sur Internet, et quelques bricoles entre-temps.
Les mieux que donc, viennent nous expliquer avec des messages majoritairement chargés de fautes d’orthographe, que cette réforme est le signe du déclin de l’humanité; il-y-en a marre de céder aux assistés qui ne savent pas écrire !

En orthographe comme partout ailleurs, on a toujours quelqu’un qui est plus que nous, et un autre qui est moins que nous. Sauf quand on adhère au Front National ou que l’on participe à la Manif pour tous, avec ici de nombreux ex-æquo au sommet du classement de la fils-de-puterie.
Si je remarque facilement les plus analphabètes que moi, j’ai également parfaitement conscience d’être beaucoup moins pivotisé que de nombreuses personnes. Et je sais que cet article est très certainement bourré de fautes.

Pour moi c’est ça le français : une langue qui suit les règles de chacun.
Quand je lis un texte rédigé par un autre, je vais tiquer sur le non respect des règles que je connais mais je vais totalement passer à côté des fautes qui concernent des règles que je ne maîtrise pas. Les mêmes qui se seraient assurément glissées dans le texte si j’avais dû l’écrire.

Après tout nous ne sommes pas face à une science exacte suivant des règles bien précises. Si calculer que 2×2 font 5, cela pourrait avoir de lourdes conséquences si celui-ci sert à prédire la trajectoire d’une fusée. Mais écrire ognon dans une recette de tartiflette, quel en sera l’impact à part agresser l’œil du cuisinier avant que ce dernier bulbe ne s’en charge ?

vetements_fluo_annees_1980

Toujours à propos d’organe de la vision, lorsque l’on voit ce que l’on considère soit même comme une faute flagrante, on utilise l’expression : « ça pique les yeux !« . La même qu’utiliserait une personne découvrant pour la première fois des photos de vêtements fluorescents très à la mode dans les années 1980. Pourtant à l’époque ça ne choquait personne.

En tant que langue vivante, le français a aussi ses modes; et refuser de nouvelles règles qui prennent en compte des transgressions, c’est simplement refuser le changement, être un vieux croûton rétrograde qui ferait mieux d’apprendre le Latin ou de réfléchir un peu plus souvent avant de s’exprimer.

Posté le 4 février 2016 par Jacques Danielle