La gendarmerie française au top


[Photo : Reuters]

… en tout cas en natation.

Quand il a dit « A vos marques », j’ai vu ma jambe gauche qui tremblait. Je me suis dit : « Putain, là, c’est mal barré ! » C’est la première fois que cela me fait ça de manière aussi forte. Paradoxalement, j’étais beaucoup plus décontracté avant les séries. En finale, j’étais tendu comme les sept autres à côté de moi.

[Alain BERNARD répond à un journaliste de L’Equipe.fr]

Félicitations donc à Alain BERNARD qui, pour l’instant, aura été l’un des rares français à tenir ses promesses – si on ne parle pas du relais.

Je vous invite à lire l’article, dans lequel il explique pourquoi le record du monde n’a pas été battu en finale, contrairement à ce que tout le monde attendait, en particulier la logique.

JO de Pékin 2008 : J+6

Voilà six jours que ces fameux Jeux Olympiques cuvée 2008 ont commencé, et, pour l’instant, sur le plan sportif – je ne parlerais pas de l’affaire du journaliste britannique, ou pas maintenant – on peut dire que ça se passe pas trop mal.

Pour les français, c’est pas le top puisque la plupart de ceux qui partaient comme favoris – Manaudou, Estanguet… – se sont ratés, et bien comme il faut.

Au niveau de l’organisation je ne sais pas si tout se passe bien puisque je ne suis pas sur place, mais en tant que téléspectateur – pécéspectateur en fait – j’ai remarqué une chose : la musique. Sérieusement, ils sont au courant que ça sert à rien de passer des extraits de 15 secondes de chansons de cinq ans minimum lors d’un point marqué au tennis, ou encore lors d’un changement de tireur au tir à l’arc? Et une chose bien amusante : lors d’un combat de boxe entre un cubain et un boxeur d’une autre nationalité qui m’échappe, alors que le cubain menait largement, ils ont eu la géniale idée de passer un morceau de … salsa! En tant qu’organisateurs, ils se doivent d’être neutres il me semble…

Et sinon, pour les fous qui ont osé regarder France 2 ou France 3, je vous conseille d’aller sur l’un des sites donnés dans le billet dédié, et en particulier le site de France 2, car on peut y voir tous les sports, et ce, sans les horribles commentaires de ces pauvres merdes qui se disent journalistes sportifs alors qu’ils ne connaissent parfois même pas les règles des sports qu’ils commentent, et qu’ils parlent plus de temps à parler people, potins, cul et cie, que de faire ce pour quoi ils sont payés : commenter un évènement sportif.

Sur ce, je vais peut-être aller me coucher pour être en forme pour voir les épreuves de jeudi, qui, je vous le rapelle, commençent à 3h du matin.