Allemagne 1 – 0 France

La justice d’un Land d’Allemagne a annoncé la semaine dernière qu’elle ne poursuivrait que le piratage à but commercial. Les procureurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont effectivement décidé de fixer un seuil à partir duquel ils estiment qu’il y a préjudice. […] La clémence de la justice allemande dépend de la valeur totale des fichiers partagés, qui doit atteindre 3 000 euros pour qu’une investigation soit lancée. Un morceau de musique et un film valent respectivement 1 et 15 euros…

[Décision en faveur du piratage en Allemagne sur Clubic.com]

Reste plus qu’à apprendre l’allemand! 🙂

En attendant, de suivre l’actualité de la lutte contre le piratage continue de me faire sourire car, quand les politiques parlent de piratage ils parlent d’eMule la plupart du temps, et donc, ils sont pas mal à la bourre. Ce qui promet un avenir plutôt tranquille aux « pirates ».

Posté le 18 août 2008 par Jacques Danielle