~

2 tonnes de carbone, et moi, et moi, et moi

En mai 2020, j’écrivais un article rant contre une publication de l’ADEME à propos des dangers du télétravail pour l’environnement.

Je n’ai pas changé d’avis sur la question. Au contraire. Surtout que depuis, j’ai croisé d’autres publications de cette agence qui m’ont plus agacé qu’autre chose.

Mais, car on est au mois de mai, cette fois je suis tombé sur quelque chose d’intéressant venant de chez eux : monconvertisseurco2.fr.

L’idée est simple : soit on rentre un objectif de eqCO2 annuel et on regarde ce que cela représente via divers postes de consommation, soit on renseigne un poste de consommation et on observe ce que cela représente en terme de eqCO2. Et on peut comparer les différents postes entre eux.

Par exemple, boire 1.5L de Cristaline par jour, cela correspond à un peu moins de 250kg eqCO2 soit autant que 487 repas végétariens ou 1.8 millions de litres d’eau du robinet (5 000 litres par jour !).

Pas mal, non ? Ça permet de réaliser facilement l’absurdité totale que représente la consommation d’eau en bouteille.

Mais on peut aller plus loin. Les boomers aiment bien ce strawman qu’est le jeune qui se prétend conscient des enjeux écologiques mais change de smartphone tous les ans quand, Gisèle et Roger, eux, ils ont leur Galaxy SIII fatigué depuis des années, savamment protégé par un étui/porte cartes en cuir des plus distingués. Résultat, nos fiers retraités seraient bien plus respectueux de la planète.

Pourtant, d’après le calculateur :

Changer de smartphone tous les ans reviendrait à faire 170km ou manger 4 repas et demi à base de bœuf.
Quand on sait qu’en moyenne un automobiliste parcourt 12 000km par an et mange 23kg (soit 184 repas) de bœuf, on comprend rapidement que le nouvel iPhone est la pomme qui cache l’autoroute et l’abattoir.

Pour maintenir ses émissions, un automobiliste abandonnant sa voiture devrait acheter 71 smartphones par an !

Pour maintenant ses émissions, un carniste abandonnant son plaisir morbide devrait acheter 41 smartphones par an !

Ah, et tout ça c’est rigolo de se montrer du doigt dans tous les sens. Mais en fait, l’idée pour un futur vivable, c’est la neutralité carbone, là où toutes les émissions sont naturellement absorbées, c’est 2 tonnes ou 2 000 kg eCO2 par an et par personne. Et les chiffres fournis par l’outil, ils se cumulent.

Donc par exemple quelqu’un qui voudrait continuer à manger son steak toutes les semaines, il en est à 377kg eCO2. Si ensuite il mange tous les deux jours une viande blanche, on rajoute 284kg eCO2. Et puis le reste du temps il va manger végétarien, non ? On considère 2.8 repas par jour, on soustrait les carnés déjà considérés et voici 402kg eCO2 qui s’ajoutent.

Voilà. 377 + 284 + 402 = 1 063 kg eCO2. Rien que pour se nourrir. On a déjà dépassé la moitié du quota. Plus que 937kg eCO2 pour se loger, se chauffer, se laver, se déplacer, s’habiller, se divertir.

Le titre.