Mauvais républicain

La campagne des présidentielles 2017 était déjà complètement absurde avec un candidat créé de toutes pièces par les puissants à l’aide de leurs médias, un candidat qui prétend laver le système alors qu’il est lui même couvert de merde, une candidate qui prétend laver plus blanc que blanc tout en étant elle aussi très sale, un candidat lâché par son parti mais qui refuse de laisser sa place au risque de faire perdre sa mouvance politique et enfin un candidat à-la-bonne-franquette, coqueluche des réseaux sociaux.

Mais depuis les résultats du premier tour, qui a vu se qualifier le premier et la troisième, c’est parti encore plus loin.

La situation est la suivante :
– tu penses voter Marine Le Pen ? Tu es un sale raciste stupide doublé d’un fasciste.
– tu penses voter Emmanuel Macron ? Tu es un mouton des médias doublé d’un suppôt du capital.
– tu penses t’abstenir/voter blanc ? Tu fais le jeu de Marine Le Pen. Donc non seulement tu es un sale raciste stupide doublé d’un fasciste mais en plus tu es hypocrite.

Voilà. La démocratie à sa vitesse de croisière.

Replaçons un peu les choses maintenant :
– si Marine Le Pen a pu se présenter aux élections présidentielles c’est qu’elle a suivi les règles du processus électoral. Elle n’est donc en aucun cas illégitime ou dans l’illégalité. La soutenir directement (ou indirectement en s’abstenant ?) n’a strictement rien à voir avec le fait d’héberger un terroriste chez soit.
– le système démocratique tel qu’il existe en France autorise les gens à ne pas aller voter, à voter blanc, à voter nul, ou à voter pour l’un des candidats. Faire son choix parmi l’une de ces options n’a donc rien d’anti-démocratique ou anti-républicain.

Nagui, animateur et producteur de l’émission [… :] «Sur le coup, je lui ai simplement dit qu’il n’était pas clair sur l’abstention. Qu’il casse Macron ou Le Pen, ok. Mais qu’il encourage l’abstention, c’est faire le jeu du FN. C’est ma responsabilité de producteur. Mais il a préféré ne pas venir à l’antenne. Après l’émission, je lui ai finalement proposé de faire sa chronique demain (jeudi) sans changer une ligne. Et moi, j’aurais ajouté un mot pour dire d’aller voter. Au lieu de ça, il a préféré le faire sur Internet. Libre à lui».
[S’estimant «censuré», l’humoriste Pierre-Emmanuel Barré démissionne de France Inter sur LeParisien.fr]

Quand je lis ceci je me demande donc comment ce genre de propos peut être toléré. Ce n’est pas PEB qui aurait dû démissionner mais Nagui qui aurait dû être tout simplement licencié. Non seulement il censure une chronique car il n’est pas d’accord avec son contenu, mais en plus il ne respecte pas le processus démocratique puisqu’il considère que l’un des deux candidats ne mérite pas d’être.

Et cette manie qu’ont les bien pensants à expliquer que tu fais le jeu du Front National en refusant de te soumettre au choléra, alors que ce sont ces mêmes personnes qui depuis des décennies se complaisent dans leur bulle en refusant de faire face aux problèmes qui ont poussé tant de gens à se tourner vers la « N« …

Une chose est sûre, quoi qu’il arrive le 7 mai, le candidat qui obtiendra la majorité des suffrages fera tout aussi mal que l’autre à une majorité de citoyens du pays.

Alors plutôt que de choisir un camp, il est plus que temps de se préparer à l’orage qui vient.

Posté le 27 avril 2017 par Jacques Danielle