Au revoir Google Reader, Bonjour Fever

Le 13 Mars dernier, Google faisait trembler le Web entier en annonçant la fermeture prochaine de son lecteur (agrégateur) de flux RSS : Google Reader.

We launched Google Reader in 2005 in an effort to make it easy for people to discover and keep tabs on their favorite websites. While the product has a loyal following, over the years usage has declined. So, on July 1, 2013, we will retire Google Reader. Users and developers interested in RSS alternatives can export their data, including their subscriptions, with Google Takeout over the course of the next four months.
[A second spring of cleaning sur GoogleBlog.Blogspot.com]

Tandis que l’annonce, en Décembre 2012, de la fin du support de Exchange pour les comptes Gmail m’avait déjà bien mis en rogne dans mon petit moi; la fin de Google Reader, alias l’outil que j’utilise le plus après… Gmail, me rendait fou de rage.

Plutôt que de signer des pétitions ou envoyer des insultes aux dirigeants, je me fixais un but : trouver rapidement une alternative. Et quitte à en trouver une, autant le faire bien. J’avais réunis les critères suivants :

- Une bonne interface Web
- Une version mobile
- Un modèle économique viable
- Un système ouvert

Et le point le plus important était vraiment le dernier. Google Reader, comme tous les services Google (hors Google Apps for Business) sont financés plus ou moins directement par la pub et donc fournis gratuitement. Par conséquent, aucune garantie sur l’avenir. C’est vrai pour les services de petite envergure avec de petites sociétés derrière. J’imaginais qu’avec Google, c’était la sécurité. J’avais tort.

Plutôt que de faire long, je me suis donc focalisé sur les applications auto-hébergées; car tant que j’ai un hébergement, j’ai accès à l’appli, ou alors celles qui proposent un abonnement payant.

J’ai donc testé :

- TinyTinyRSS > Je n’ai pas accroché à l’interface, le tout est globalement très lent.
- Leed > Se veut léger, c’est le cas. Trop pour moi.
KrISS > Comme au dessus.
- Selfoss > Pas du tout accroché à l’interface.
- rssLounge > Ça pouvait aller, mais abandonné au profit de Selfoss.
- The Old Reader > Il faut un compte Facebook ou Google pour se connecter. N’est donc pas du tout « Ouvert ».
- NewsBlur > Je n’ai jamais réussi à avoir mes flux à jour. De plus je n’ai pas accroché à l’interface.
- Feedly > De loin le meilleur. Des petits soucis d’interface mais c’est très bon. Il faut un compte Google pour l’utiliser, et il n’y a pas de modèle économique actuellement, mais ils ont annoncé que tout ça changerait bientôt et dans le bon sens. Par contre, l’obligation de passer par une extension au navigateur, sans que j’y vois l’intérêt m’a poussé à chercher ailleurs.

Dès le début de mes tests, j’avais aussi Fever dans mes tablettes; l’ayant repéré il y a quelques mois. Mais Fever a un soucis principal : aucun moyen de le tester sans acheter la licence. C’est pour cette raison que je n’ai fini par craquer qu’après avoir essayé le plus d’autres solutions possibles.

Je prévois de faire un billet détaillant l’utilisation de Fever, mais c’est officiel, il est devenu mon nouveau lecteur de flux RSS et je n’utilise plus Google Reader. Tout n’est pas parfait, mais j’ai enfin trouvé une vraie alternative.

Pour la petite histoire, Google Reader m’annonce ce soir 215 abonnements pour 300 000+ éléments lus depuis le 19 Novembre 2009. En réalité, je l’utilise depuis 2007.

J’ai donc profité de la migration pour faire du tri, et mon compteur d’abonnements est maintenant à 141. Je me suis séparé de 75 flux et en ai ajouté un.

Parmi ces 75, une majorité sont des flux issus de sites ayants disparus, et voir le titre de chacun a fait remonter de très nombreux souvenirs. Certains d’entre eux n’ayant plus été mis à jour depuis des années. Et puis j’en ai gardé d’autres qui sont en ligne, mais qui n’ont rien publié depuis des mois; dans l’espoir qu’un jour un nouvel article vienne faire son apparition dans mon Google Rea… heu, Fever !

Posté le 11 avril 2013 par Jacques Danielle